Page 4 - La dématérialisation
P. 4

EDI











                                                    Présentation



               EDI ou Echange de Données Informatisée : modèle de communication électronique standardisé qui
               permet  de  dématérialiser  les  échanges  de  flux  de  données  en  remplaçant  les  documents  papier
               (factures, bons de commande, bons de livraison...) par des documents électroniques.

               Avantages :
                     Performance accrue : réduction des délais de communication et amélioration de la réactivité
                      face à une commande, un besoin de réapprovisionnement.... En éliminant les traitements de
                      données intermédiaires, l’EDI permet de réduire les erreurs de saisies et les fraudes.
                     Réduction des coûts : les échanges par EDI se font d’application à application. Les charges de
                      saisie  des  données  sont  réduites  et  les  frais  postaux  remplacés  par  des  frais  liés  aux
                      équipements de transmission, en principe plus faibles si le volume de données à transférer est
                      important.
                     Réponse à la législation : la législation impose de plus en de procéder à des envois de données
                      ou de paiement par voie électronique.

               Les normes :
                     EDIFACT   (échange  de  données  informatisées  pour  l’administration,  le  commerce  et  le
                      transport), adaptée par des organismes de secteur pour répondre à des besoins spécifiques.
                     EbXML [Electronic  Business  Using  extensible  Markup  Language)  définit  les  modalités
                      d’utilisation du langage XML pour l’EDI. Elle s’est développée à l’origine pour le commerce
                      électronique.

               Les formats d’échange :
                      L'échange de données entre des systèmes informatiques hétérogènes soulève le problème de
                      leur interopérabilité, (capacité à travailler ensemble). Le choix des formats d'échange est donc
                      essentiel pour une communication optimale.
                     Les formats fermés (ou propriétaires) : ne peuvent être lus ou créés dans leur version originale
                      que par le logiciel qui les a conçus. On ne peut pas accéder à leur code source et les spécificités
                      techniques  sont  confidentielles.  Un  format  propriétaire  est  la  propriété  d'un  éditeur  de
                      logiciels (exemples : les formats *.doc, *.xls, *.xlsx sont la propriété de Microsoft)
                     Les formats ouverts (ou libres) : leurs spécificités techniques sont publiques, sans restriction
                      d'accès ni de mise en œuvre (exemples : HTML, le XHTML ou encore le XML).
                     Le texte brut : permet un échange de données rapide et fiable. Il n'intègre aucune mise en
                      forme et il est peu volumineux. De plus, il est relativement sûr car, compte tenu de la simplicité
                      du  code,  les  virus  sont  immédiatement  repérés  et  donc  rarement  présents.  Utilisé
                      couramment par les logiciels de messagerie.
                      Le format PDF (Portable Document Format) : format universel qui préserve la mise en forme
                      du document d'origine.


                                                                                                         3
   1   2   3   4   5   6   7   8   9